Bizarre vous avez dit bizarre

C’est le premier article de cette série et je tiens absolument à commencer par un animal très bizarre (Quoi moi? Mais non je voulais pas parler de moi!!).

Cet animal ou plutot cet organisme devrais-je dire c’est le TARDIGRADE encore appelé en anglais WATER BEARS.
(je vous laisse le soin de la traduction)

Voici quelques photos de la bête…
Photo de tardigrade La tête d'un tardigrade OOOOhhh
Les tardigrades sont des métazoaires (organismes multicellulaires) d’environ 0,2 à 0,3 mm de long.

Ce sont des espèces aquatiques ou terrestres que l’on peut rencontrer dans des milieux extrêmes, des régions polaires aux sources chaudes.

Ils possèdent huit petites pattes terminées chacune par une griffe (comme des modèles réduits d’ours à huit pattes d’où le nom que vous aurez réussi à traduire plus haut).

Avant de parler de ce qu’ils ont de particulier nous allons donc faire un tour du coté de leur classification encore parfois discutée.

Dans la classification classique qui tient compte des traits morpho-anatomiques on les place dans le règne animal comme des métazoaires (je l’ai indiqué plus haut) et sont placés dans l’embranchement des tardigrada (autant dire que la prise de risque est nulle).

Si on s’occupe de la classification phylogénétique (classification qui prends en compte les innovations anatomiques et moléculaires au cours de l’évolution. Exemple simple : on peut encore parler de vertébrés mais plus d’invertébrés, en effet le fait de ne pas avoir de vertèbres n’est pas une innovation en soi) alors cela devient plus compliqué : Ils appartiennent aux Bilatéraliens (présence d’une symétrie bilatérale), Protostomiens (durant le développement de l’embryon le blastopore donnera la bouche),Cuticulates (possédant une cuticule), Ecdysozoaires (le développement s’effectue par une ou plusieurs mues cuticulaires, déclenchées par une hormone spécifique : l’ecdysone), Panarthropodes, Tardigrades.

Une de leurs caractéristiques principales est leur capacité à être congelé pendant des durées importantes (on en a retrouvé dans des glaces datant de plus de 2000 ans) sans subir de dégâts.

Lorsqu’ils sont dans des conditions difficiles, leur métabolisme est presque intégralement stoppé : ils entrent en cryptobiose. Lors du retour à une situation viable, ils reprennent leur activité normale.

Leur durée de vie normale est de quelques mois, mais les périodes durant lesquelles ils sont en cryptobiose ne comptent pas (car encore aujourd’hui nous en découvrons qui sont en cryptobiose depuis déjà plusieurs milliers d’années!).Les mécanismes métaboliques qui assurent leur protection, notamment contre le froid, sont basés sur une déshydratation presque complète de leur organisme (perte de plus de 99% de leur eau), associée au remplacement de l’eau à l’intérieur de leurs cellules par un sucre qu’ils synthétisent. Ces sucres se comportent comme une sorte d’antigel et préservent les structures cellulaires. Ce système est rencontré également chez d’autres animaux qui passent l’hiver en vie ralentie comme certaines grenouilles (ce n’est donc pas un mécanisme qui lui est propre).

Ce mécanisme semble également permettre la survie des tardigrades dans d’autres conditions extrêmes comme le vide, les hautes pressions, le froid intense (plusieurs jours à -272.8 °C) ou des chaleurs élevées (quelques minutes à 150 °C). De plus les tardigrades ont une très forte résistance aux radiations (plus de 1100 fois ce que l’homme peut endurer) et aux produits toxiques.

Les tardigrades vivent un peu partout sur la planète, il faut dire que vu leur petite taille et leur faible poids ils sont très facilement transportés par les vents de sorte qu’un tardigrade de nos régions tempérées peut être transporté vers le désert du sahara voir même jusqu’en antarctique où il se mettra alors en cryptobiose. En général tout de même, ils se trouvent en plus grand nombre dans les zones où on trouve de la mousse (comme les forêts et la toundra) car elle constitue, avec le lichen, son aliment de prédilection.

Certains scientifiques ont avancés une possible origine extraterrestre du fait de ses capacités de survie extraordinaires. Il faut tout de même voir que les capacités du tardigrades ne sont pas des capacités inconnu du monde du vivant, la cryptobiose, l’utilisation d’un sucre antigel sont des mécanismes connus. Le scorpion également résiste à de très hautes doses de radiations. Ce qui fait du tardigrade son exception c’est que tous ces mécanismes sont poussés à leurs extrèmes lui permettant de traverser les ages… sans doute nous survivra-t-il!!

Source principal : Wikipedia.

Par Fremen10

~ par bioprof sur décembre 2, 2006.

Une Réponse to “Bizarre vous avez dit bizarre”

  1. Bonjour, Monsieur M . Moi j’ai trouver sa assez degoutant voila.

    aurevoir à Mardi Mr.M
    Justine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :