Un cours de Fac en 4ème…

Mardi j’ai eu mes 4eme. Les deux groupes.

Pour une fois ce n’est pas celui qui marche le mieux qui m’a fait plaisir mais plutot celui qui marche au diesel.

En tous cas j’avais récupéré la veille un certains nombre de vidéos et d’animations et je ne savais pas vraiment comment agencer le cours et tous ces outils multimédias. Comme j’aime souvent le faire je me suis donné un léger fil directeur et ai décidé de laisser faire les élèves.

On est donc reparti de ce que l’on avait vu avec les plaques tectoniques:

  1. L’activité sismique et volcanique observée à leurs frontières.
  2. La structure verticale des plaques et la nature des roches.

On est parti alors sur l’exemple des deux plaques continentales, Am du Sud et Afrique et observer l’écartement ainsi que la formation des basaltes sur le fond océanique (conduisant à la fameuse peau de zèbre).
Une élève, blonde de surcroit me demande si il y’a vraiment des éruptions sous-marines pour qu’on puisse avoir des basaltes sur le fond océaniques. Je m’éxécute alors et envoi directement sur la télé via l’ordi portable une vidéo de la formation des « pillow lava » (en français lave en coussins). Un oooouuuuaaaaahhh… des élèves me fit très plaisir.
Je m’apprètais à repatir sur la ride océanique lorsqu’une autre élève jusqu’alors plongée dans une très profonde léthargie me dit : « mais si ça s’écarte à cet endroit, ça va se toucher alors de l’autre coté …?? »

Génial.. Voilà comment lancer la subduction. Toujours muni de mes vidéos numériques je lance une animation montrant le devenir de la croute océanique qui va finir par passer sous une autre plaque. Un peu enflammé dans mes explications je n’arrivais plus à rouver les mots justes pour décrire la qualité du manteau asthénosphérique sur quoi un gaçon me dit qu’il est visqueux et pas liquide. Franchement, là c’est festival… comme dirait l’autre on a pas ça tous les jours!!!

On continu sur la subduction et le pourquoi de la formation des volcans et un autre garçon me demande si ce n’est pas possible qu’il y ait la plaque qui passe par dessus… Je leur demande de réfléchir un peu sur ce que ça peut bien donner… moment de flottement (faut dire ça chauffe dur à ce moment là) j’essaye d’amener l’idée de transfert de matière et de son accumulation, ils finissent par comprendre que ça va s’entasser —-> Montagnes.

Une autre élève, brune cette fois, comme quoi fait la remarque que pendant qu’un océan s’ouvre,un autre se ferme (on vient de se faire le cycle de wilson au passage ni vu ni connu).

Finalement un dernier élève me demande ce qui permet de faire bouger les plaques en gros ce qui est le moteur de tout cela.

La fin de l’heure sonne, les élèves sont surpris, moi aussi. On vient ensemble d’aborder les trois grandes parties qui à mon avis vont être traitées assez rapidement. Et je suis aux anges!!

~ par bioprof sur décembre 13, 2006.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :