La sécurité de l’emploi en musique!!

[audio:fatals picards – la securite de l_emploi.mp3]

Je vais finir par croire que les profs ont investi de nombreux autres milieux. Serait-ce pour s’échapper de l’école..??

Ce qui est certain, c’est qu’avec les collègues de mon age on parle souvent de démissionner et de faire autre chose plus reposant avec moins de travail à la maison. Les uns y verront de la fainéantise les autres ceux qui sont concernés se diront que c’est terrible d’aimer se métier et de penser à le quitter plus encore s’ils sont francs avec eux-mêmes ils se diront qu’ils ont déjà le sentiment d’être usés.

Quoi les jeunes profs sont déjà usés..?? Ils se foutent de notre gueule!! Je vous parles pas des anciens totalement désabusés..

Travailler avec de l’humain qui plus est des enfant et encore plus dans le contexte actuel se révèle être fatiguant nerveusement surtout.
Votre vitesse à s’user en ZEP tient essentiellement à votre capacité d’abstraction à faire fi de ce qu’il peut arriver tout en prenant la mesure des faits et en y remédiant. Voyez la complexité du rôle.

La plupart du prof arrive avec ce qu’il est, c’est bien mais pas top!! Pourquoi?? C’est pas top parce que lorsque l’élève qui fait chier tout le monde va vous sortir des horreurs et autres injures, vous allez prendre le coup en pleine poire. Après un temps vous vous remettrez du « coup haut » même si votre principal n’a absolument pas pris acte de ce qu’il s’est passé et pire même si celui-ci est encore enfermé dans sa politique pas de vague pas de vague (ils le sont tous plus ou moins et j’aimerais savoir la raison profonde de ce mutisme absurde même si j’ai bien une petite idée). Vous retournez en classe et remarquez très rapidement que la situation n’est plus la même. Votre seuil de tolérance est soudain bien plus bas, en fait ils vous cassent maintenant royalement les c**** et ce même si vous n’en avez pas. Vous finissez même par appréhender l’idée d’avoir cours avec cette classe de …. (le choix est laissé à votre appréciation personnel).

Il existe plusieurs solutions pour éviter ou résoudre ce problème:

Tout d’abord il est très important je pense d’endosser un rôle, celui du prof, il peut être fou, rigolo, savant, érudit, sortant de l’ordinaire mais il doit avoir cela de particulier qu’il est à la fois vous (car c’est à vous que s’adressent les élèves, qu’ils font confiance, voir qu’il copient) et à la fois un autre (celui qui ne transige pas, qui applique les règles, qui maitrise sa matière, réalise son Show durant 1 ou 2 heures devant les élèves). Cette schizophrénie relative vous permet de faire endosser à votre personnage les cotés négatifs et à vous même de profiter des moments exceptionnels qui arrivent en cours (car il y en a).

Lorsque votre personnage n’encaisse plus ou que vous revenez à vous attribuer les réflexions et invectives à votre personne propre il est alors temps de penser s’il ne faudrait mieux pas arrêter et se reconvertir.

Certains profs (là il est nécessaire de faire tomber le tabou) ont des problèmes de discipline ou de pédagogie ou les deux. Ayant moi même eut des problèmes de discipline il m’est plus facile d’en parler, ma pédagogie est elle loin d’être parfaite mais j’ai l’avantage de voir clairement ou je me plante, ce que je devrais faire pour améliorer et surtout quels sont mes objectifs. Vous l’aurez compris il est sans doute plus facile de résoudre des problèmes de pédagogies si on se remet en questions de manière saine et qu’on est un tant soit peu consciencieux.  On s’aperçoit d’ailleurs rapidement que de nombreux problèmes se résolvent d’eux-mêmes une fois qu’on maitrise mieux la pédagogie.
Mais il ne faut pas se voiler la face ça ne résout pas tout. Et là où c’est le plus dur c’est que ça touche à sa personnalité.

Quand j’étais stagiaire et que je ne dormais que 3h par nuit pour réussir à pondre des activités à peu près corrects et qu’elles étaient ruinés par le comportement des mômes j’ai souvent pensé à arrêter. A démissionner.. J’étais épuisé, je me remettais en questions sans cesse et je finissais par ne plus savoir vraiment ce que je voulais et si j’étais fait pour cela. Et puis j’ai pris sur moi j’ai fini l’année tant bien que mal, j’ai fait mon job, et puis à un moment j’ai arrêté de me remettre en question personnellement pour ne remettre en question que le travail fourni et les productions.

Depuis ce moment j’instaure entre mes élèves, le travail et moi ce que j’appellerai un consensus. Je m’efforce de fournir un travail répondant aux exigences du programme mais adapté au niveau des élèves, on passe plus de temps s’il faut sur certaines choses (n’en déplaise aux inspecteurs), je m’efforce d’être dynamique, de les entrainer à travailler dans la bonne humeur. Je joue le rôle du prof un peu décalé ce qui prend en compte ma personnalité. Les élèves voient ainsi que je ne triche pas avec eux. On est dans une relation de confiance et ça évite d’avoir un bordel pas possible lorsque je propose une activité qui pourrait sembler difficile. On désamorce alors facilement les situations par l’humour, le bon mot, la vanne, le pique!!! Et là je suis dans mon rôle ce qui est perçut comme tel.

Au début j’avais prévu de mettre uniquement le morceau des Fatals Picards mais je me suis laissé emporter. Le but final n’était pas de tailler mon portrait de prof mais plutôt de rassurer ceux qui ont des difficultés. Il faut trouver son personnage, celui qui nous représente le mieux et qui à la fois n’est pas totalement nous. Il faut être près à sacrifier un peu de soi un peu de ses exigences par moment pour pouvoir en demander plus, plus tard. Et puis si les élèves accroche au personnage alors vous avez tout gagné. Et quand on y croit plus, qu’on en peu plus, qu’on a plus de patience et bien le plus simple c’est d’arrêter car on se fait du mal et en plus on rentre dans un cercle vicieux avec les élève, qui fait boule de neige.

Bon je vous laisse j’ai encore pas fini de corriger toutes les copies….bordel!!

Par Fremen10.

~ par bioprof sur avril 20, 2007.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :