Le mémoire pédagogique…

Quelle belle connerie que la rédaction de ce mémoire lors de l’année de formation à l’IUFM (cette usine à tout dire et à rien faire). Il est censé vous faire réfléchir sur votre pratique, la pédagogie et l’approche de votre métier. Je pense moi qu’il sert surtout à légitimer l’existence des pédagogues, psycho-pédagogue et autres ersatz. Le langage des pédago est franchement imbitable et n’a de sens que pour eux.

La réflexion que j’ai engagée sur ma pratique et moi-même je l’aurais engagée quoiqu’il arrive. Pourquoi? Tout simplement parce que n’importe quel prof qui a un tant soit peu de respect pour sa matière et ses élèves fait en sorte de la leur livrer dans les meilleurs conditions.

Et puis il faut voir que ce qui est dans ce mémoire est principalement ce que veulent entendre les formateurs IUFM si j’avais à le refaire avec mon point de vue personnel, il serait beaucoup plus acide et cynique et il y aurait un peu plus de radicalité. En effet je crois qu’avec les enfants ce qui fonctionne c’est la dictature éclairée. Plus on cadre, plus on est sévère et plus les enfants sont rassurés et plus ils ont l’impression qu’on s’occupe d’eux (ce qui est vrai d’ailleurs). Cet article en est un exemple concret.

En attendant et parce que je n’ai plus de lien avec l’IUFM (dieu m’en garde même si je ne crois pas en son existence) je vous livre ci-dessous les écrits qui m’ont finalement permi d’être titularisé.

Le mémoire.

Le diaporama de la soutenance orale.

De mon point de vue il serait mieux de faire disparaitre cette absurdité au profit d’un approfondissement de la pratique par la pratique (on apprend jamais mieux que sur le tas). Mais peut être pensez-vous autrement..??
Par Fremen10

~ par bioprof sur avril 26, 2007.

2 Réponses to “Le mémoire pédagogique…”

  1. J’espère que tu ne m’en veux pas, je n’ai pas lu ton mémoire…
    …déjà que j’ai du me taper le mien ;-p

    alors je te rejoins sur le fait que nous sommes un peu (beaucoup?) sous l’égide bien pensante des iufm (on m’a eu demandé de changer 2 fois de sujets car risquant d’être trop acerbe ou polémique).
    Le mémoire en lui-même ce n’était pas une si mauvaise expérience, c’était des questions, des thématiques qui m’intéressaient… donc ça s’est fait naturellement.
    L’éducation, c’est une question de personne, je me suis longuement ennuyée, comme mes petits camarades aux formations transversales de l’iufm durant la titularisation. vraiment ennuyée, viscéralement…. n’empêche ça crée des liens🙂
    par contre j’ai eu la chance de tomber sur une équipe géniale pour tout le versant disciplinaire, un super tuteur, un super directeur de mémoire, etc.
    dommage que ce soit si rare:-/
    Malgré tout, ça reste une bonne blague ce mémoire… je l’avais fait sur les nouvelles technologies, dans mon jury il y avait un prof, très sympa, et bien ennuyé… il n’avait aucune idée de ce dont je parlais, il n’allait ni au ciné, ni sur internet… il n’avait même pas une télé :p :p :p

  2. J’y ai rencontré également des personnes sympas et intéressantes. Ma formation transversale était réalisée par un CPE ce qui nous ouvrait à une autre vision des élèves et de nos pratiques. Cela étant dit ça n’enlevait rien à l’ennui et à mon exaspération.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :