Tome 1 : Coupable (suite 4)

Interrogatoires.

Ali après une nouvelle plongée dans le noir inquiétant ouvre de nouveau les yeux. Il a en face de lui Tank. Si Ali n’était pas si mal en point et attaché à la table il aurait sans doute sursauté et tremblé de peur. A la place, seul son visage se déforme semblable à celui peint par Munch. Il est a noter que le nez de notre cher Tank a retrouvé un aspect à peu près correct mais on voit tout de même que peu de temps avant il devait être presque emboîté dans la boite crânienne.

Tank : Ali je serais bref dans mes questions.

En même temps qu’il prononce ces quelques mots, il se replace la cloison nasale. Les traits de son visage se tirent un peu un « Crack » impressionnant brise le court silence suivant la fin de la phrase. Il se penche de nouveau sur Ali

Tank : Il me faut quelques confirmations et je vous laisserais partir en paix vers l’autre monde où vous pourrez retrouver votre femme et vos enfants. Je peux d’ailleurs vous assurez qu’ils sont morts sans souffrance. Ils ne pouvaient juste, plus vivre!!

Ali : Vous êtes un monstre.

Tank : Si ça peut vous faire plaisir de le penser!!

Tank : Trois questions. Premièrement quel serait le premier réflexe de Max au cours de sa fuite.

Ali : (d’une voie faible) D’aller me voir pour savoir si c’est moi qui l’ai balancé, sans doute m’éliminer au cas ou.

Tank : Très bien. Seconde question, il vous tue et récupère les papiers qu’il lui faut, il va devoir forcément trouver un moyen de traverser le détroit pour rejoindre l’Espagne. Comment?

Ali : (même voie faible) La façon la plus simple est de passer à l’aide des méthaniers. Ils ne sont que très peu contrôlés.

Tank : Ils ne conduisent pas tous en Espagne (parole chuchotées pour lui-même).

Tank : Dernière question. Quel est ou quels sont les intermédiaire avec qui il doit entrer en contact pour passer?

Ali : Aucune idée!! Maintenant foutez moi la paix!!

Tank : Comme promis vous allez mourir. Nous allons tout de même vous utiliser jusqu’au bout et en patientant je vais vous raconter une petite histoire.

Depuis le début de l’interrogatoire, le nez de Tank n’a cessé d’évoluer jusqu’à être maintenant quasi cicatrisé, certes un peu déformé mais cicatrisé. C’est tout simplement incroyable.

Ali-clone reprend connaissance. Ces yeux se fixent immédiatement sur le visage de Max.

Max : T’es plutôt costaud pour une doublure. Je ne comprend pas vraiment, j’y ai mis du mien mais tu sembles ne pas avoir trace du combat.

Max : Je suis relativement pressé donc on va essayé de faire vite. On va commencer simple. T’es qui?

Ali-clone : Je suis Ali sidi.

Max : Mauvaise réponse.

Un violent coup de poing vient frapper le visage d’Ali-clone manquant de lui éclater la pommette gauche.

Max : Nouvelle question. Où est le vrai Ali?

Ali-clone : Puisque je vous dis que c’est moi!

Max : Ça risque de finir en boucherie!

Le second coup de poing frappe le visage d’Ali-clone au même endroit, la pommette explose et le sang s’écoule le long de la joue, puis dans le cou.

Max : Puisque ça ne donne rien changeons de sujet. Je n’ai pas trouver les faux papiers et je sais pourtant que tu les range ici. Où sont-ils?

Ali-clone : Il faut déplacer le comptoir au fond de la pièce les papiers sont sous les briques en terres cuites.

Max : C’est mieux. On va s’entendre!

Max se déplace au fond de la grande salle, il déplace le comptoir. On peut effectivement observer quelques briques mises les unes contres les autres. Il est facile de penser qu’elles étaient là pour faire en sorte que le meuble soit bien horizontal et calé. En retirant la première brique Max aperçoit de suite les nombreux faux papiers, oeuvres de notre ami Ali. Il prend le tout. Il triera plus tard. En revenant du fond de la salle il en profite pour prendre un couteau berbère présent sur une petite table.

De retour devant Ali-clone, il constate que le sang a cessé de couler et que la plaie est presque refermée.

Ali-clone : Quelque chose ne va pas sidi.

Max : Mais c’est quoi ce bordel???

D’un geste rapide et nerveux il sort la lame de son fourreau et égorge Ali-clone. Il plongera également à plusieurs reprise la lame dans le coeur de ce dernier.

Max est à la fois déconcerté, et anxieux. Qu’est-ce que cela signifie? Comment se fait-il que les faux papiers aient été aussi faciles à récupérer? Comment faire?

Par Fremen10

~ par bioprof sur mai 28, 2007.

Une Réponse to “Tome 1 : Coupable (suite 4)”

  1. je suis rtrès admirative de la lucidité dont rtu fais preuve🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :