Culture METAL suite… et fin

Lectrices, lecteurs

C’est pas parce que c’est les vacances qu’il faudrait se reposer sur ses lauriers. Alors en attendant de vous proposer un article « pas piqué des hannetons » (c’est ce que me dit ma mère qu’à toujours raison) sur les biocarburants je m’occupe de finir de vous instruire sur le bon son qui fait vibrer tes tympans et te permet d’obtenir des sensations parfois proches de l’extase (si tu me crois pas t’vas voir ta gueule à la récré).

Comme je l’espère tu as écouté religieusement Ayreon et as trouvé que c’était fort plaisant. Si à mon grand désarroi ce n’était pas le cas, je ne peux que te présenter mes excuses et te demander de sortir manu militari (et j’utilise le latin si je veux).

Histoire de donner quelques petites pistes sur les groupes et la musique à écouter pour se faire une bonne idée de ce qu’est le METAL je vais te retracer mon parcours auditif.

Il faut d’abord partir de ce qu’on appel le hard rock plutôt bien représenté par des groupes comme AC /DC ou encore Guns’N Roses. L’écoute d’un « Back in Black » pour AC/DC ou d’un « Appetite for destruction » des Guns te donnera un aperçu de ce qu’on peut faire de mieux en la matière.

Bien sur il s’agit d’un genre totalement différent qui vit le jour dans les années 70 en Grande-Bretagne avec des groupes comme Judas Priest, Def leppard ou encore Iron Maiden dont l’écoute de l’album « Powerslave » suscite encore chez moi de l’admiration. Le style de ces groupes est appelé Heavy Metal (c’est lourd… ).

C »est en réponse à cette déferlante britannique de son agressif et alors que le punk a lui aussi ces moments de gloire dans le monde que des groupes américains se mettent à produire un son mêlant l’agressivité et rythme du punk avec la rapidité du heavy metal. Les 4 grands noms clairement identifiés par le grand publique sont Metallica, Megadeth, Anthrax et Slayer.

Pour Metallica, l’écoute de « Ride the lightning » ou de « Master of puppets » est indispensable. Ce sont des chef-d’œuvres du genre.
Pour Megadeth, « So far, So Good… So what! » et « Rust in peace » sont les deux meilleurs albums du genre.
Pour Anthrax « Among The Living » est surement « the masterpiece » du groupe.
Pour Slayer un bon « Reign in blood » vous sortira sans problème de votre torpeur (a écouter avec modération).

Entre le Thrash Metal et le Death Metal popularisé par le groupe Death se pose Sepultura groupe brésilien. J’ai très longtemps écouté, lors de ma période lycéenne, l’album « Chaos A.D » qui mêle assez bien ce que sont le jeu Thrash, un chant légèrement death et leurs tendances à la musique tribale brésilienne.

Cependant, mon adoration pour le groupe Pink Floyd, qui n’a cessée de croitre durant mes années fac, m’a peu à peu amené vers des sons plus propres, plus progressifs. C’est comme ça que j’ai pu apprécier un groupe comme Vanden Plas et l’album « The god thing » en 1997 (à mon sens le meilleur). J’ai depuis découvert Dream Theater et son coté ultra technique mais la voie du chanteur m’insupporte.

Une fois parti dans cette voie je suis arrivé sur des groupes très variés comme Stratovarius et Angra plutôt dirigé vers un metal symphonique épique (la guitare va vite très vite). Prenez n’importe quel album de Stratovarius en 1995 et 2000 pour vous faire un avis. J’ai ensuite dérivé vers un style plus gothique comme Lacuna Coil et le fameux « Comalies », Whitin temptation et leur premier album « Enter » ou encore Nightwhish dont j’irais très prochainement au concert. L’arrive des graveurs et du mp3 ne sont pas étrangers à l’expansion de ma culture musicale à ce moment.

Finalement après ces quelques pérégrinations et un retour vers le Metal industriel en 2002 avec Rammstein et NIN j’en suis finalement arrivé au style le plus synthétique représenté pour moi par des groupes comme Porcupine Tree ou TOOL qui véhiculent un son atmosphérique sachant être lourd et avec une pureté sonore a laquelle je suis attaché.

Si j’avais quelques albums à conseiller actuellement (en dehors du dernier Ayreon) ce serait :
Aenima (1996) de Tool dans le genre Metal Progressif.
Lightbulb sun (2000) de Porcupine Tree dans le genre Rock progressif.
In Absentia (2002) de Porcupine Tree dans le genre Metal Progessif.
Black water park (2001) de Opeth dans le genre Death Metal Progressif (si si c’est possible).
Mabool (2004) de Orphaned Land dans le style Folk Metal. A écouter d’urgence ici.

Par Fremen10

~ par bioprof sur février 28, 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :