Une nouvelle école

Salut à toi ami(e) gréviste (ou non).

Comme vous l’aurez compris rapidement, aujourd’hui je ne suis pas en cours et je perds 60 euros de salaire car je pense que l’éducation vaut mieux dans ce pays qu’une seule vision comptable de la gestion de ses ressources humaines.

N’allez pas penser, comme aurait tendance à le dire notre cher ministre, que je sois convaincu que le nombre est gage de qualité . Ce n’est pas mon avis loin de là. Par contre penser que le non remplacement d’une personne sur deux partant à la retraite soit la solution c’est ubuesque.

Les « suppressions de postes » ou leur non remplacement comme je me préfère à l’énoncer ne sont qu’une vision comptable qui ne tient pas compte du service rendu et encore moins des personnes, aussi bien élèves que professeurs.

Lorsqu’une entreprise privée se créé c’est qu’elle répond à une demande à un besoin. Si le service rendu est de qualité l’entreprise se développe alors. Au cours de son existence l’entreprise verra défiler de nombreux clients parfois très différents et verra parfois son marché s’ouvrir à la concurrence où encore à des changements d’habitudes de la part des « consommateurs ». Pour continuer à exister l’entreprise s’adapte, en personnel, en terme de projet et de services.

Si pour une fois on rapprochait le système éducatif de l’entreprise il serait facile de constater que l’entreprise Education nationale est en crise et que ce qui la fait tenir ce sont ses employés les profs.
Pourquoi l’école est en crise? L’école est en crise parce qu’elle n’a pas évolué assez. Le publique d’élèves à changé, les exigences des parents ont changé, la société à énormément évolué et l’école continue à distiller le même enseignement pour tous.

Les profs qui ne sont pas des sur-êtres ont la sensation (pas infondée) que tout le monde leur tombe sur le dos en les rendant responsables de l’échec des enfants. Or, les « profs » veulent eux aussi la réussite des élèves, sont souvent également des parents et ne vivent pas forcément bien l’échec de ces « Jeunes ».

J’ai trainé mes guêtres dans quelques établissements déjà et me suis pas mal intéressé aux systèmes dont on nous ventait les mérites.

Comme je fais grève aujourd’hui vous aurez compris que je ne suis pas d’accord avec ce qui se passe mais je déteste encore plus le fait juste de contester et je vais donc vous proposer une analyse et une alternative à ce qui est envisagé.

Analyse:

Aujourd’hui le système éducatif français tel qu’il est dépeint n’est plus à même de réduire la fracture sociale de ce pays tant elle est grande, ne forme plus assez bien les élèves et étudiants et un fossé se creuse en terme de compétences. On pourrait donc incriminer en premier lieu les méthodes d’enseignement tantôt trop laxistes, tantôt trop élitistes.

Dans les pays qui fonctionnent bien en terme d’éducation comme la Suède, la Finlande ou encore la Norvège il est important de constater que la très grande majorité des enfants est issue de milieux sociaux dont la disparité est moins grande et qu’ils parlent tous leur langue maternelle très bien.

1er constat : Les disparités sociaux-économiques et ethniques (et sans doute culturel) pourraient être impliquées dans les problèmes rencontrés à l’école.

Les disparités sociales ne sont pas tout me direz-vous.. Il faudrait penser à changer nos méthodes d’enseignement. Les mettre au gout du jour en incluant les TICE de façon importante. Moi même adepte de l’informatique et des TICE je pourrais vous répondre d’un OUI fort et puissant reléguant mes collègues dont ce n’est pas la passion au second plan. Oui mais non, car là encore si on va voir dans les pays dont l’enseignement fonctionne bien, les profs continuent d’utiliser la craie blanche ou les bons vieux transparents. Par contre ce qui est différent c’est qu’ils s’attardent sur comment apprendre aux enfants à apprendre et passe plus de temps à s’occuper des mauvais élèves que des bons (voilà une différence de taille avec le système français qui favorise l’élitisme). Dans un pays comme le Danemark les élèves de dernières années de lycée n’ont plus de profs devant eux, travaillent par projet et présentent de meilleurs résultats que nos élèves. A mon échelle personnel je pourrais citer l’exemple de mes élèves dans mon collège précédents. Ceux-ci étaient beaucoup plus responsabilisé et travaillaient beaucoup plus par eux-même d’où de bons résultats mais surtout une maturité que je n’ai encore trouvé dans aucun autre établissement. Demander moi leur niveau social et je vous répondrais assez élevé mais avec une certaine mixité. Demandez moi ceux de mes élèves actuels je vous dirais aisé avec une mixité assez semblable mais peu de travail personnel et niveau maturité : Zéro!!

2nd Constat : C’est la responsabilisation face au travail et l’apprentissage personnel qui fonctionne le mieux. Les cours magistraux ne sont finalement pas adaptés à cette responsabilisation même s’ils sont nécessaires.

3eme Constat : Le corollaire de tout cela c’est qu’il faut un niveau minimum pour travailler de cette façon. Maitriser la langue et pouvoir travailler correctement à la maison.

Bien entendu cela ne se fait pas sans professeur. C’est là que rentre en compte les non remplacement de postes. Là où il serait possible de faire en sorte qu’on puisse avoir moins d’élèves pour travailler plus souvent par groupe que ce soit en langues ou en sciences on préfère supprimer des postes via la diminution des DHG et proposer des heures supplémentaires au profs déjà en place dans l’établissement. Des profs qui auraient eu 16h de cours et à qui ont aurait pu proposer des heures de soutien ou autres voient leurs postes supprimés et doivent se retrouver sur un autre poste voir sur deux en même temps. C’est oublier le rapport du prof aux élèves et le temps nécessaire pour s’adapter à chacuns. On oublie totalement la dimension humaine.

4eme constat : On ne réfléchit pas à l’organisation du collège mais uniquement à la façon de faire des économies.

5eme constat : On continu d’évoluer dans le système du collège unique alors que celui-ci en tant que tel n’a plus de raison d’exister. L’éducation à besoin d’un collège de la réussite pour tous, ce qui est différent.

Propositions:

  1. Il faut réfléchir ensemble à ce que l’on souhaite de l’école. Il faut faire une table ronde entre profs, politiques et parents car on en peut plus continuer comme ça à tenter d’instruire face à des modèles de société qui vont à l’encontre de ce que l’on tente de leur inculquer. Il faut clairement définir des objectifs et s’y tenir.
  2. Il faut réfléchir à ce que l’on pourrait mettre en place pour gommer au mieux les différences sociales des élèves à l’école qui sont sources d’échec. L’ascenseur social ne fonctionne plus actuellement ce qui n’est pas normal. Ce peut être le soutien scolaire à l’école comme des activités artistiques.
  3. Les élèves doivent parler et écrire convenablement le français à l’entrée au collège. Des choses sont visiblement mises en place pour essayer d’y arriver.
  4. Les cours magistraux ne fonctionnent plus comme il y a 10 ou 15 ans il faut donc changer de façon de procéder. Multiplier les groupes de travail avec l’aide d’un ou deux professeurs. Cela nécessite également des sources de documentations mis à disposition des élèves (et pas seulement internet).
  5. Il faut que les profs puissent connaitre au mieux leurs élèves et donc être stabilisé dans les établissements et ne travailler si possible que sur un seul établissement.
  6. La gestion du personnel éducatif nécessite des plans de recrutement sur cinq ans avec des nombres de postes dans chaque matière établis au début de ces 5 années.
  7. Il faut que les futures profs puissent faire des stages avant d’avoir leur concours et puissent savoir si c’est véritablement ce qu’ils veulent faire.
  8. Il faut une pluralité d’orientation possible après la cinquième pour que les élèves à qui l’école ne convient pas puissent s’épanouir en faisant autre chose.

Par Fremen10

~ par bioprof sur mai 15, 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :