Premier contact

Salut à toi, le professeur principal

salut à toi l’amiral, de retour d’un tour du monde estival. Il est temps de déchausser ses sandales, de revenir à l’aventure capitale, celle de professeur principal.

Comme tu auras pu le comprendre chère lectrice, cher lecteur, cette année je suis P.P, acronyme délicat, signifiant par là toute la responsabilité qui m’incombe sur l’avenir de 27 élèves à ma charge. Ces 27 charmants bambins de 4ème n’ont qu’à bien se tenir car en ce début d’année c’est l’énergie suprême qui m’habite, celle, du big boss, de l’empereur-dieu, de Woerth trainant ses casseroles et clamant à qui veut l’entendre qu’il ne démissionnera pas face à cette acharnement médiatique injustifié. Oui c’est cette énergie là!

C’est donc un contact du 3ème type qui s’est instauré ce vendredi 3 septembre au matin à 9h entre ces étranges entités appelés élèves, ou autrement adolescents et MOI leur P.P. Autant vous dire que c’est avec allégresse que je les ai vu se ranger deux par deux (tu vas te mettre en rang oui…) au doux appel de leur nom et prénom. Et c’est avec bienveillance que je les ai guidé dans le couloir jusqu’à la salle de sciences, la salle ultime, celle du délire intergalactique, la mienne. La salle du professeur principal revêt une aura particulière aux yeux de ces jeunes autochtones indigènes, une salle sanctifiée de leurs louanges. Non, non je n’en fait pas trop car cette salle peut être aussi bien leur salut que leur supplice ultime.

Je les invite donc à rentrer dans mon antre, ma grotte, mon palais et à sortir leurs affaires, poser leur sac et m’ouvrir ces putains de stores qui gâchent ma vue sur le paysage (la cour de récréation). Comme l’a bien spécifié monseigneur mon ministre de tutelle, Luc Chatel, point question de s’assoir avant l’ordre de l’amiral… et l’amiral à bord c’est moi alors on s’assoit et on ne traine pas… bordel!

« Bon alors première question, vous a-t-on distribué les carnets? »

Un non collégiale s’élève (j’adore ça).

« Ah bah non forcément c’est moi qui dois vous les distribuer! »

Petit aparté avec un surveillant passant par là… « Vous auriez pas mis les carnets de correspondance en B20 des fois »

Surveillant « Si, si. Tu veux qu’on te les ramène? »

« Un peu mon neveu »

En attendant que les carnets arrivent, je leur fait sortir une feuille et leur agenda pour noter d’une part le matériel complémentaire à acheter dans certaines matières, les copies doubles vierges à ramener en prévision des futurs contrôles et qui évitent de voir les élèves s’arracher l’amitié de leurs camarades pour une copie finissant parfois chiffonnée à l’instar de leur dit nouvel ami. Les carnets arrivent. Hop! Distribution avec le plus lent de la bande histoire de voir le rythme qu’il peut soutenir. Le bougre s’en sort ma fois fort bien. Je les laisse mettre le plastique protecteur avant d’attaquer avec eux les parties à remplir de suite. Tiens j’en profite pour leur demander une photo pour la postérité, non j’déconne c’est pour faire un trombinoscope.

J’ai à peine le temps de finir qu’un surveillant vient nous chercher pour que les élèves puissent récupérer leurs livres. Tiens c’est marrant il fait un numéro d’autorité dans le couloir. Alors ça c’est hyper drôle parce que mes 4ème là ils sont très calmes. D’ailleurs les élèves en queue de peloton ne s’y trompent pas et me regardent avec un petit sourire en coin. Je reste impassible, puis déclare un let’s go tonitruant mettant la colonne en branle.

Distribution des livres et révélation des premiers boulets incapables de prendre le bon nombre de bouquins ou encore ceux qui leur sont réservés, l’une d’entre eux allant jusqu’à embarquer un livre de français du niveau 5ème. Nom de Zeus je sens que ça va pas être facile, pas êêêtre faaacile, tous les jours pour certains.

Sur ce, remontée dans la salle du trône (mais non pas les toilettes, ma salle, abrutis). On rempli la petite grille sur la qualité des livres fourni, on fait noter dans l’agenda de ramener la feuille signer, on distribue des papiers qu’on s’en fout un peu mais qu’on distribue tout de même parce que bon on nous a demandé de les distribuer alors on le fait bien gentiment.

Paf sonnerie : Aréoport de Nice, 2 minutes d’arrêt. Vous l’aurez compris c’est la pause pour bibi, et la récréation pour les zouzous. Le temps de se mettre de la caféine dans le sang et de demander : Alors ils sont comment les tiens? Pour le moment ils ne bougent pas et ils ont l’air tout mignon. T’inquiètes c’est normal c’est que le début d’accord d’accord, mais…

Bon, les 15 minutes salvatrices pour eux et pour nous s’achèvent. Je file les récupérer dans la cour, les fait remonter et rentrer dans la salle. Là dessus on reprend la lecture du carnet de correspondance avec les nombreuses remarques sur les oublies, l’attitude et j’en ai même été de mon petit discours sur la laïcité et sa signification à l’école, sur la nécessité de communiquer pour dynamiter les possibles conflits dans l’année. Je les ai également fortement incité à produire une crise d’adolescence principalement tournée vers leurs parents.

Pas de question… si une ou deux sur les éventuelles punitions. Comme j’avais un spécimen sous la main qui a gouté à une semaine d’heure de colle, ils ont pu apprécier le fait que je ne fasse pas dans la demie mesure, même si j’aime bien déconner avec mes élèves. Mais bon… comme dirait l’autre faudrait voir à pas pousser mémé dans les orties.

Fin du match sifflée. Allez, on range les affaires, on monte les chaises sur les tables et on sort dans le calme.

Bilan : Ils sont mignons, calmes, attentifs mais certains sont visiblement à l’ouest. Sont peut être restés en vacances en Bretagne… qui sait! La plupart d’entre eux ont encore une tête de 5ème et une seule élève semble être bien plus mature que tous les autres. Elle sera très certainement à surveiller.

Sur ce, week-end!

To be continued…

Par fremen10

~ par bioprof sur septembre 4, 2010.

2 Réponses to “Premier contact”

  1. Rrrrrr. QUI EST RESTE EN BRETAGNE?!?!

    Mr E.B.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :