Une 4ème difficile !

Ami(e)s enseignant(e)s, parents zélés ou non,

je vais te narrer ici en ce lieu et en ce temps ce que c’est d’être professeur principal d’une classe de 4ème dite difficile, chiante, casse- c****** et j’en passe.

D’abord il ne faudrait pas croire que je subis cette situation car cette situation je l’ai choisie. Moi, les élèves de 4ème j’aime bien ça, être professeur d’une classe de 4ème aussi. Je ne regrette rien, non rieeennnn de rieeeennnn, je ne regrette rieeennn. Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord les discussions avec les élèves deviennent bien plus intéressantes même si l’argumentation reste légère et maladroite. Deuxièmement, c’est un moment crucial dans la construction de la personnalité de l’élève et s’il y a bien un moment ou on peut l’infléchir… ou non, c’est à cette période de leur existence. Troisièmement, on peut y aller franchement et ne pas hésiter à bourriner, pas besoin de prendre des gants comme avec les petits 6ème. Donc oui les 4ème j’aime ça.

Cependant, tout plaisir à ses limites, et celui-ci aurait tendance à voir les siennes arriver à grands pas avec ma classe de cette année.

Je regardais, hier soir, un morceau du documentaire d’arte sur la fessée. L’exemple drastique de la Suède, l’interdisant, la France et ses parents présentés comme assez permissifs vis à vis de la fessée mais franchement angoissés de l’employer.Le mélange fait entre châtiment corporel et fessée était assez mal-venu de mon point de vu mais j’imagine que certaines des lectrices ou certains des lecteurs penseront qu’elle en est un.

 Pourquoi est-ce que j’en parle ici ? Tout simplement parce que le débat qui suivait nous parlait de communication avec les enfants, d’amour et d’une éducation qui rappelle sans cesse les limites et pourquoi elles existent, que la fessée ne peut être un moyen d’éducation et qu’elle est inévitablement à proscrire (l’un des deux protagonistes n’était pas aussi péremptoire). Moi je veux bien, c’est beau tout ça, c’est l’idéal ! Mais lorsque ça a totalement foiré à ce moment de l’éducation d’un enfant et que vous retrouvez cet énergumène en classe que croyez-vous qu’il advient ? Et bien c’est le bordel… oui .. oui … oui…

Alors après cette petite digression je vous dirais qu’à un moment ce qu’il manque à certains élèves c’est bien d ‘avoir eu des limites avant pour savoir se comporter dans un lieu ou un certain nombre d’enfants et d’adultes sont regroupés. C’est de connaître les règles de base pour bien se comporter à l’école,dans sa cour, dans ses couloirs et en classe. Le pire c’est que la plupart des enfants connaissent ses règles que la majorité d’entre eux s’y tiennent mais qu’une minorité ne le fait pas et sert d’exemple aux autres, allant parfois jusqu’à les entrainer dans les conneries.

Ça se traduit comment au quotidien ? C’est maintenant que l’histoire commence.

Nous sommes une semaine après la rentrée et je vois déjà trois zigotos de ma classe faire les imbéciles dans les couloirs. Appelons les Télémaque, Henri, et Melvin. Ces trois là se font déjà remarquer en classe, ils se font des signes, prennent la parole sans y avoir été invité, s’interpellent, font des remarques impromptues. Grosso modo ils commencent déjà à nous les briser !

Cette année je vais agir vite et de façon graduelle et raisonnée car avec ceux-là il va falloir la jouer fine. Je commence donc dès le lundi de la semaine suivante par faire coller dans le carnet de ces trois là un avertissement écrit expliquant ce qui leur est reproché et que la prochaine fois il y aurait un rendez-vous avec leurs parents pour pouvoir convenir des sanctions à mettre en place ensemble.  La semaine qui a suivi (la 4ème donc) je prenais déjà rendez-vous avec les parents d’un 4ème élève, connu et reconnu pour être un vrai relou de base, appelons-le donc M. Relou. Il est conclu à la fin de l’entretien que M. Relou serait mis sous fiche de suivi avec des objectifs simples et un  certain nombre de points à obtenir. A chaque fois que les objectifs ne sont pas atteint dans le cours, la note est dégradée (appelez-moi Standard & Poor’s). Il ne tardera pas à prendre des heures de retenue avec moi le vendredi en dernière heure de la journée. Chaque vendredi après avoir fait le bilan sur la semaine on  fixe un nouvel objectif de comportement et chiffré.

Pendant que M. Relou, Télémaque, Henri et Melvin s’évertuent à régulariser leur comportement c’est au tour de Melle Sale caractère de nous témoigner de sa présence avec Melle suiveuse. M. Boom se fait remarquer par son manque de concentration, son absence de travail et sa capacité à suivre les autres. Nous sommes au bout du premier mois et je fais donc coller trois nouveaux avertissements dans le carnet de ces élèves. Pendant ce temps j’ai déjà rendez-vous en doublette avec une collègue pour m’occuper d’Henri qui n’a visiblement toujours pas compris les règles à suivre en cours. Il commence sérieusement à me courir sur le haricot celui-là. Nous voyons l’un des parents, très réceptif à nos remarques et prêt à nous suivre dans la façon que nous avons de traiter l’affaire Henri (si je puis m’exprimer ainsi).

Une courte période d’accalmie s’annonce le temps que je m’occupe de M. Relou, toujours titulaire de sa fiche et en progrès constant depuis le début de l’année (et depuis l’année dernière devrais-je dire).

Il n’aura suffit que d’une semaine de calme pour que reprennent les hostilités. Nous sommes justes avant les vacances de la Toussaint et je prévois déjà une seconde fiche de suivi à l’intention de Télémaque, que l’on pourrait également appelé Mythos, tellement sa capacité à raconter des histoires est incroyable.

Je profite de la remise des bulletins de mi-trimestre pour compléter ce que j’ai à dire sur les élèves qui posent problème. Melle Suiveuse doit arrêter de suivre sa copine dans ses conneries. La mère entend bien et en rajoute une couche. Et de une ! La maman de Melvin suit de très près son garnement et l’attitude est assez irréprochable depuis un moment, d’autant plus qu’il est devenu délégué de la classe entre temps (ce qui arrive au niveau d’un pays arrive également au niveau d’une classe de 4ème, y’a pas de raison). La maman de Henri, aura le droit à ce qu’il y a de mieux depuis et ce qui ne va toujours pas ! La maman de Boom m’expliquera qu’à la suite de son petit mot dans le carnet son anniversaire avec les copains a été annulé. Efficacité 100 % pendant au moins trois semaines. Je n’ai malheureusement pas vu tout de suite  les parents de Melle sale caractère ou de Télémaque. Ce n’est que partie remise.

Après les vacances de la Toussaint je réussis à voir Papa Télémaque pour récupérer le bulletin de mi-trimestre et pour mettre en place pour Télémaque/Mythos une fiche de suivi. Nous voilà donc la semaine suivante avec deux élèves sous fiche de suivi. Autant vous dire que là je commence à abattre un certain travail sans compter que je recueille dans ma salle jusqu’à quatre élèves collés pour l’ensemble de leur œuvre. Évidemment avec moi, ils ne bougent pas et ne se permettent aucune remarque. Il y a deux raisons évidentes à cela, je suis leur professeur principal et en plus je suis un homme.

Depuis le retour des vacances le comportement d’Henri est en chute libre et Melvin se fait de nouveau remarquer. Je réfléchi à l’éventualité de mettre une fiche de suivi à Henri mais avant même que je n’ai le temps de dire ouf je me retrouve en entretien avec une collègue, Melvin et sa maman et je découvre alors comment il s’adresse à son professeur. Je recadre immédiatement, la maman hallucine également et voit à quel point Melvin est agressif envers son professeur à qui il reproche du favoritisme et un acharnement sur sa personne. Autant dire du n’importe quoi qui révèle l’immaturité de l’élève en question.

Même pas le temps de me retourner que Henri dans un premier temps nous fait partager son expérience d’accidenté de la route miraculeusement indemne mais souffrant de la tête et que dans un second temps il renouera avec l’art de perturber les cours et de se rendre défiant vis-à-vis des professeurs. Télémaque tout aussi stupide nous fera une blague similaire au cours de la semaine en expliquant avoir été percuté par un bus. Pour ça il prendra donc une demi journée d’exclusion.

Je n’ai même plus le temps d’intégrer toutes les remarques ou rapport de mes collègues concernant mes ouailles que c’est déjà l’apocalypse.

Je me retrouve donc pour un nouveau rendez-vous avec le papa de Henri et ma principale histoire de fixer des règles très claire de revenir sur l’épisode du mensonge et de signifier clairement que je laissais à Henri une semaine pour me montrer que je pouvais passer le contrat de la fiche de suivi avec lui. Il ne tiendra même pas deux jours. Je n’aurai donc pas de fiche de suivi à lui offrir mais une commission éducative et dès à présent quelques journées d’exclusions pour l’ensemble de son œuvre (assez remarquable en si peu de temps je dois le souligner).

Alors que l’on doit déjà s’occuper d’Henri c’est au tour de Télémaque/Mythos de nous mentir à nouveau, de répondre mal au professeur et de faire un esclandre lorsque la note qui lui est attribuée sur sa fiche de suivi ne lui convient pas. Bordel il me fait chier lui aussi !

Et une deuxième commission éducative ma bonne dame.

Nous arrivons à la fin du premier trimestre. Je n’ai toujours pas vu les parents de Melle Sale caractère les parents ne pouvant se déplacer pour un rendez-vous. Ça aussi ça commence à me chauffer ! Je ne me prive pas de le dire à la môme qui ne fait pas signer ses mots et ne fait pas toutes ses heures de colle. Toi ma cocotte t’es dans mon collimateur, je m’occupe des autres et ton tour viendra bien assez vite !

Melle Suiveuse a fait des efforts tout au long du trimestre et quelques petites reprises suffisent à la cadrer. M. Relou est en net progrès et même s’il n’est pas parfait je stoppe la fiche de suivi la semaine du conseil de classe. Melvin lui est sur la corde raide se comportant correctement une fois et étant infect le cours d’après en suivant son copain Henri.

Le conseil de classe révèle ce que je savais déjà, deux élèves sont très perturbateurs, Henri et Télémaque/Mythos, un élève en progrès sur le comportement mais relativement pénible tout de même M.Relou, Melle Sale caractère qui ne fait rien et profite du spectacle, Melle Suiveuse qui tout au long du trimestre a fait des efforts, Melvin notre délégué qui n’a pas encore choisi son camps et M. Boom complètement dans les choux. Voilà une belle brochette d’élèves.

Suite au constat pitoyable qui est fait j’ai décidé de mettre en place une fiche de suivi pour la classe, collée dans le cahier de texte, et pénalisant les élèves perturbant le bon déroulement des cours. Je me place toujours dans une optique gradualiste.

Trois croix, une heure de retenue, six, 2h, 9 ils se retrouvent avec moi le vendredi en dernière heure, 12 une demie-journée d’exclusion en interne avec moi, 15 une journée d’exclusion en externe et au bout de 18 et bien on passe à l’artillerie lourde.

Il n’a pas fallu deux jours et déjà un élève au delà des 6 croix pour que la fiche soit falsifiée avec ajout de croix un peu partout. Pas de chance, les profs font leur compte et la fiche est également sous format numérique. J’ai donc recollé la fiche immédiatement le soir même en remettant à jour les croix pour les élèves.

Nous somme désormais au bout du bout des sanctions possibles et de ce qui peut être imposé dans le collège. Je ne me priverais pas de dire que dans certains cas comme ceux-là deux trois claques pour certains feraient un peu de bien. Alors prohiber la fessée ce que j’en pense !!!

Par Fremen10.

~ par bioprof sur décembre 7, 2011.

3 Réponses to “Une 4ème difficile !”

  1. MDR

    +1 pour Game of throne

  2. […] n’aurais pas réussi à sauver la peau de Télémaque/Mythos, Henri et Melle sale caractère (voir cet article). Exit les perturbateurs invétérés. En raison des restrictions de moyens et de postes de […]

  3. C’est vrai que c’est plutôt « drole » de relire tout ça à froid….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :