Le sexe, chez les autres #2

Chère Adèle,

Au risque de vous choquer encore plus, il est bon que vous sachiez  que les jeunes mâles de votre espèces ne sont pas seulement adeptes de nécrophilie mais pratiquent également l’homosexualité et l’auto-sexualité (plus communément appelée « masturbation »).

Il y a encore peu, en 2011, un couple de manchots mâles du Zoo de Toronto avait ému les visiteurs. Quelques années auparavant, deux autres mâles du zoo de Central Park à New York ont couvé un œuf ensemble et ont fini par élever le poussin.

Je ne suis pas sûr que quelqu’un se soit inquiété de l’orientation sexuelle, future, du poussin !

Toujours est-il que ces amourettes ont remis en lumière des études scientifiques qu’on avait préféré taire jusque là. En effet, lors de l’expédition Scott, en Antarctique (1910-1913), le scientifique George Murray Levick avait répertorié les pratiques sexuelles des Manchots Adélie, qui l’ont, comme vous, tout bonnement sidéré.

Il avait bien observé des cas d’homosexualité, mais également de nécrophilie, et de viol collectif. Devant de telles pratiques, le scientifique s’était auto-censuré craignant de choquer la société de l’époque.

Aujourd’hui les mœurs sont différentes et les mentalités plus ouvertes. On a étudié de façon plus objective ces « dépravations ».

Le fait est que les manchots de votre espèce se retrouvent en colonies en octobre pour se reproduire. Ils n’ont que quelques semaines pour s’abandonner à leur instinct reproducteur et autant dire que les jeunes adultes n’y connaissent rien à l’affaire. Ils manquent d’instruction à ce sujet, et beaucoup présentent alors des réactions inadaptées.

Vous pensez que ce jeune bellâtre, qui vous a tapé dans l’œil, est un dépravé sexuel  alors qu’en fait il est  tout simplement con ! Il est tellement con et chargé en testostérone, qu’à la vue du postérieur d’un manchot mort, allongé, avec les yeux mi-clos, il n’aura eu d’autre idée que de prendre l’individu pour une femelle consentante et de lui décharger sa semence dans les voies génitales.

Votre prince charmant s’est laissé entrainer par sa fougue. Pardonnez lui cet instant de faiblesse !

En effet, sachez-le, ce n’est rien face à ce que vous auriez pu découvrir. Certains manchots appartiennent à de vrais groupes de «hooligans» qui se déplacent en bandes et agressent femelles et poussins, les forçant à assouvir leurs pulsions. Une telle frénésie sexuelle a souvent pour conséquence la mort de l’abusé(e).

Enfin passons. Si vous le trouvez à votre goût, je n’aurais qu’un seul mot… Foncez !

Au fait, j’allais oublier. Je tenais à vous prévenir qu’une fois en couple, il est possible que votre amant vous demande de vous prostituer si jamais il n’y avait pas assez de cailloux pour le nid. Le mâle célibataire auquel vous auriez à céder vos faveurs ne verrait aucune objection à vous rétribuer en vous laissant quelques unes de ces pierres.

Chère Adèle, soyez forte… Et bonne chance si vous vous décidez à remettre cet olibrius dans le droit chemin !

Par Fremen10

Sources :
http://tumourrasmoinsbete.blogspot.fr/2009/07/mardi-vilain-youki.html
http://www.nationalgeographic.fr/actualite/sexualite-des-pingouins-un-scientifique-embarasse/7916570/
http://www.20minutes.fr/planete/950007-manchots-vie-sexuelle-depravee

~ par bioprof sur novembre 1, 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :